Stand Your Ground_FR

Transcription : Tenez bon!

[Le réveil sonne, le travailleur se frotte les yeux et il coche la journée sur le calendrier. La date indique : « Premier jour au TRAVAIL! »]

[Plans rapprochés rapides du pommeau de douche, d’une brosse à dent en action, de rôties sortant du grille-pain, de café coulant dans une tasse, de clés attrapés, d’une voiture qui démarre.]

[L’employeur accueille le travailleur dans son nouveau lieu de travail.]

Employeur
Voilà. [Tape des mains.] Ton travail pour le moment, ça va être...

[L’employeur prend deux contenants de produits chimiques dans une armoire et il les dépose sur une table]

Employeur
Tu mélanges ce produit pour nettoyer les outils dans l’atelier.

Travailleur
Euh… d’accord... Mais qu’est-ce que je mélange ici exactement?

Employeur
Eh bien, je ne connais pas le nom exact des produits, mais ça sert à nettoyer les scies… les autres pièces d’équipement… C’est sans danger.

Travailleur
D’accord… euh... J’imagine que ça va aller.

Employeur
Ok. Tout va bien?

[Le travailleur hoche de la tête, puis il se ravise.]

Travailleur
Euh, monsieur?

Employeur
[Exaspéré] Quoi?

Travailleur
Je ne me sens pas à l’aise de faire ça.

 

Employeur
Oh… eh bien… fais-toi à l’idée!

Travailleur
Je ne voudrais pas mettre ma sécurité en danger.

Employeur
Écoute, je suis ton employeur et tu vas faire ce que je te dis de faire!

Travailleur
Non… en tant que mon employeur, vous avez l’obligation de prendre toutes les précautions raisonnables pour garantir ma santé et ma sécurité.

Employeur
Ah oui, selon qui?

Travailleur
Selon la Loi sur la santé et la sécurité au travail, qui stipule aussi que les travailleurs ont le droit de refuser un travail qu’ils estiment dangereux… et j’estime que cette tâche est dangereuse.

Employeur
Eh bien, si c’est ce que tu penses... Tu es renvoyé!

Travailleur
Un instant, la loi empêche aussi de punir les travailleurs qui essaient de faire valoir leurs droits.

Employeur
Et comment vas-tu m’en empêcher exactement?

Travailleur
[Sort son téléphone cellulaire de sa poche] Je vais simplement appeler le numéro d’urgence du ministère du Travail et je vais leur demander d’examiner la question.

Employeur
[Condescendant] Vraiment?

Travailleur
Oui.

[Le travailleur sort de la pièce, laissant l’employeur perplexe.]

[À l’écran : Connaissez vos droits. Parlez! Exprimez-vous!]